Hello et bienvenue !

Je suis Lucie, j'accompagne les (futurs) Community et Content Manager a gagner en compétences en marketing digital, créer & développer leur entreprise.

RETOURNER SUR LE BLOG

Rechercher

.

VOTRE Calendrier

Social media 2024

Le référencement naturel, également connu sous le nom de SEO (Search Engine Optimization), représente l’épine dorsale du succès en ligne pour tout site internet. Connaître les bases du référencement naturel vous permettra d’améliorer la visibilité d’un site sur les moteurs de recherche tels que Google, Bing ou Yahoo. Son importance réside dans le fait qu’il permet aux utilisateurs de trouver plus facilement un site parmi la myriade d’informations présentes sur le web.

En optimisant les contenus, les balises méta, la structure des liens et d’autres éléments, le référencement naturel aide à positionner un site dans les premiers résultats des moteurs de recherche, générant ainsi un trafic organique de qualité.

Pour une entreprise, le référencement naturel est bien plus qu’une simple technique de marketing en ligne. Il constitue une passerelle essentielle vers la réussite, influençant directement la croissance, la crédibilité et la visibilité d’une entité en ligne.

En investissant dans une stratégie de référencement efficace, les sites peuvent établir une présence en ligne durable, attirer un public ciblé et se démarquer parmi leurs concurrents.

Le référencement, c’est quoi exactement ?

Le référencement (aussi appelé SEO/SEA) est, sur internet, l’action de référencer, c’est-à-dire d’indexer toutes les pages web présentes, en faisant un lien d’une page vers une ressource, généralement un moteur de recherche. Aujourd’hui, le référencement consiste surtout à améliorer la place d’un site dans les résultats afin d’être le plus consulté possible.

– Source : L’Internaute

Le vocabulaire important à connaître

Comprendre le référencement naturel nécessite la maîtrise d’un vocabulaire spécifique qui constitue la clé de voûte de cette discipline.

Des termes tels que “balises méta”, “backlinks”, “mots-clés” ou encore “maillage” sont autant de briques essentielles à intégrer pour optimiser efficacement un site web. Ce lexique technique est indispensable pour décoder les subtilités des moteurs de recherche et mettre en œuvre une stratégie de SEO pertinente.

Dans cette partie, nous explorerons les termes cruciaux du référencement naturel, offrant ainsi une porte d’entrée essentielle pour naviguer avec succès dans l’univers complexe de l’optimisation pour les moteurs de recherche. C’est parti !

  • Référencement naturel (SEO = Search Engine Optimization) : Le référencement naturel c’est simplement l’ensemble des techniques qui feront en sorte que votre site sera bien référencé sur un moteur de recherche. Par exemple, lorsque je tape “recette cuisine” sur Google, le site le mieux référencé, celui qui arrive à la première place, c’est CuisineAZ suivi de Marmiton.

  • Référencement payant (SEA = Seach Engine Advertising) : Comme son nom l’indique, c’est un référencement payant. On paye pour voir notre site apparaitre dans les premiers résultats sur Google. Ce sont en fait tous les liens portant la mention “Annonce”. Par exemple, lorsque je cherche “pinceaux maquillage”, je retombe sur tous les sites ayant utilisés un référencement payant avant de retombé sur le site le mieux référencé naturellement (qui est, dans ce cas de recherche, Sephora)

  • Titre SEO (ou méta Titre) : Le titre SEO est le titre qui va s’afficher lorsqu’un internaute tombera sur votre article dans un moteur de cherche. Il est important car il faut qu’il accroche l’oeil du l’internaute pour l’inciter à cliquer sur le lien. Le titre SEO et le titre de l’article sont différents. Par exemple, lorsqu’on cherche mon article concernant les thèmes WordPress via Google, on retombe sur le titre “Acheter un thème pour son blog : Quelles…” alors que le titre de mon article est simplement “Où trouver les plus beaux thèmes pour son blog ?”. Le titre SEO me permet vraiment de dire au visiteur que dans cet article, on va parler d’achat d’un thème. Le fait d’avoir 2 titres différents permets aussi de donner plus d’informations et d’utiliser plusieurs fois le mot clé “thème” sur lequel j’aimerais être référencée avec cet article.
  • Méta description : C’est tout simplement la petite description qu’on trouve sous l’article lors d’une recherche via Google. Dans l’exemple ci dessus pour l’article sur les thèmes, la méta description est “Découvrez les précautions à prendre avant d’acheter un thème…”. La méta description permet de décrire brièvement ce dont on va parler dans l’article, et elle permet encore une fois d’utiliser le mot clé “thème”.
  • Balises Hn : Ce sont des balises titres qui permettent de mettre en place une certaine hiérarchie dans vos articles. Ce sont simplement des titres, sous titres, sous-sous-titres etc (on l’appelle H pour Heading, en langage HTML, on utilise aussi H1, H2 etc). Personnellement, j’utilise principalement la H2 et la H3 mais c’est tout. Le fait de créer une hiérarchie va permettre aux moteurs de recherche de mesurer le degré d’importance de l’information. Le titre le plus important est le H1, c’est le titre de votre article tout simplement. Pour créer une hiérarchie à l’intérieur de votre article, il faut commencer par H2. En gros, cela permet à un moteur de recherche de savoir ce dont parle votre article sans analyser tout l’article. C’est comme un plan de dissertation, rien qu’en regardant le plan, on sait de quoi ça parle.
  • Balise alt (ou texte alternatif) : La balise alt, permet, elle, d’optimiser le référencement de vos photos. Encore une fois, un moteur de recherche ne peut lire une image que grâce à son titre. C’est pour cela qu’il faut donner un nom à vos images, pour qu’à leur tour elles soit référencées sur Google Images. Petite expérience perso : je suis entrain de modifier toutes les balises alt de mes photos, et j’ai vu un réel changement positif ! Notamment pour mon article sur Revitalash et Forcapil. Ma photo avant/après est bien référencée sur Google Images, ça m’apporte beaucoup de visiteurs au quotidien !

Par où commencer son référencement ?

Cet article aborde principalement le référencement naturel (SEO) car c’est celui qui permet de générer du traffic organique de qualité sur un site internet. Une stratégie organique de qualité est puissante et plus efficace sur le long terme, mais elle peut évidemment être complétée par une stratégie SEA.

Ce qu’il faut retenir du référencement, c’est qu’il faut que le contenu soit ciblé, pertinent et évidemment unique. On parle souvent de référencement pour les articles de blog, mais les pages peuvent également être optimisées.

Premiers pas au référencement…

  • Accepter d’être indexé par les moteurs de recherches. Sur votre interface WordPress, il vous suffit d’aller dans Réglages -> Lecture puis de vérifier que la case “Visibilité pour les moteurs de recherche” est décochée.
  • Installer un plugin comme Yoast SEO (il est gratuit). Il permet de facilement gérer vous-même les différentes étapes du référencement. Grâce à Yoast SEO, il est plus simple d’intégrer des balises Hn, les titres SEO, méta descriptions etc. Yoast SEO est un outil très complet qui facilite vraiment la tâche !

  • Configurer les réglages Yoast SEO (notamment Réglages SEO et Réseaux sociaux). En ce qui concerne ces réglages, c’est à vous de gérer comme vous le souhaitez, vous n’êtes pas obligés de changer quelque chose mais c’est toujours mieux de jeter un oeil dans les réglages avant de commencer à utiliser le plugin pour se familiariser un peu.

Comment référencer un article avec Yoast SEO ?

Rien de plus facile maintenant que le plugin est installé et activé. Il vous suffit de créer ou modifier un de vos articles.

  • Utiliser les balises Hn

Commencez à écrire et sélectionnez votre texte. Vous verrez apparaître une barre d’outils qui vous permettra de gérer vos balises Hn de sorte à donner une hiérarchie à votre article.

Le Titre 1 (H1) est celui qui est naturellement présent dans le titre de votre article. Pour construire le plan de votre article, utilisez le Titre 2 (H2), et le Titre 3 (H3) si vous voulez créer des sous-titres.

Les titres H1 et H2 sont les plus importants car ce sont ceux que les moteurs de recherches vont repérer en premier. Il faut que ces deux titres contiennent les mots clés de votre article.

  • Remplir les méta données

Concernant le titre SEO, la méta description et le mot clé (qui s’intitule “requête cible” sur Yoast SEO), il y a un encart en bas de votre article qui vous permet de les renseigner. Yoast SEO fonctionne avec un système de feux tricolores. Pour que votre article ait plus de chance d’être bien référencé, il suffit de mettre tout en oeuvre pour que le feu passe au vert. Faites en sorte que tout soit cohérent, que votre mot clé traduise bien le sujet principal de votre article.

  • Référencer les photos

En ce qui concerne le référencement des photos, je vous conseille tout d’abord de compresser vos photos pour qu’elle soit moins lourdes sur votre site. Personnellement, j’utilise le site Compressor.io qui fait très bien son job ! En plus, en compressant ma photo, je la retélécharge donc à ce moment là je peux déjà la renommer de IMG001.jpeg à un vrai titre qui décrit ma photo.

Renommer vos photos est très important pour le référencement et doit se faire avant de les publier sur votre blog ! Une image qui s’intitule IMG001.jpeg ne peut pas être reconnue par les moteurs de recherche car ils ne savent pas lire les photos. Dès lors que c’est possible, renommez vos photos de façon explicite, surtout si ce sont des photos de vos produits. Si vous proposez des “avant/après” ou des recettes, cela fonctionnera très bien également ! C’est une bonne pratique à ne pas oublier.

Concernant la balise alt (= texte alternatif) c’est un peu comme le titre SEO, la balise alt est un complément au nom que possède déjà ma photo. Cela va permettre encore une fois aux moteurs de rechercher d’identifier mon image et de la référencer. Pour ajouter une balise alt à votre photo, il suffit simplement de remplir le champ “texte alternatif”.Personnellement, je ne m’embête généralement pas trop et j’utilise les mêmes mots que pour le titre de ma photo.

Pour pousser encore plus le référencement…

  • Écrire des articles uniques et pertinents

La base lorsqu’on écrit pour le web, c’est vraiment d’avoir un contenu soigné, riche et intéressant ! Faire des paragraphes, des phrases ni trop longues ni trop courtes et surtout ne pas plagier un contenu déjà existant.

Vous pouvez également surligner en gras les mots-clés ou phrases importantes, de sorte à mettre l’accent sur certaines parties de votre article.

Idéalement, l’URL doit également être courte et facilement compréhensible. Pour partir sur une bonne base et être sûr d’avoir des urls bien construites, sur WordPress, rendez vous dans Réglages -> Permaliens pour définir votre url de base. Vous pouvez régler sur “titre de la publication” : l’URL se basera sur le titre que vous donnez à votre page ou article. Prenez tout de même l’habitude de jeter un oeil à L’URL avant de publier un article, je rappelle, on veut que ce soit court et facilement compréhensible !

  • Créer des liens internes

Dans chacun de vos articles, créer des liens vers d’autres articles de votre site (on appelle cela du maillage interne) sera utile pour aider Google à comprendre que vous vous imposez dans une thématique.

Encore une fois il faut être cohérent, il vaut mieux rediriger le lecteur vers une page ou un article similaire à celui qu’il est entrain de lire. Par exemple, dans cet article je pourrais faire une référencement aux avantages à avoir un blog sur son site internet, de sorte à vous renvoyer vers l’article présentant tous les avantages.

En conclusion, le référencement naturel se présente comme le pilier incontournable pour toute entreprise ou site internet aspirant à prospérer dans le monde numérique

Au-delà d’une simple technique de visibilité, le SEO devient le langage commun entre les sites et les moteurs de recherche, permettant une meilleure compréhension et, par conséquent, une meilleure indexation. Ainsi, la maîtrise de ces éléments est cruciale pour se positionner favorablement dans les résultats de recherche, attirer un trafic qualifié et établir une présence digitale pérenne.

  1. chloev29 dit :

    Salut ma belle !
    Juste un mot MERCI !
    Ton article est riche et bien construit, il donne de vrais conseils qu’on peut tous appliquer facilement. En plus, j’ai appris de nouvelles choses, je ne savais pas que les différents titres avaient de l’importance, je mets toujours du Hn 3 dans mes textes par esthétique, je vais changer ça!

    Je t’embrasse,
    Chloé
    http://www.chloe-v.com

    • Lucy dit :

      Hello Chloé !
      Au début, je faisais comme toi, j’utilisais les titres uniquement de façon esthétique, pourtant, ça fausse complètement ton référencement ! Si tu trouves tes titres H1 trop grands, tu peux modifier sa taille dans ton thème normalement. Parfois il y a un encart dédié à ça. Sinon n’hésite pas à faire une petite recherche “comment changer la taille des titres hn sur le thème xxxx”, tu trouveras sûrement des réponses.
      Merci à toi et belle journée 🙂

  2. Lucie dit :

    Merci pour ton article ma belle. ♥
    Par contre je ne sais plus où j’ai lu ça, mais dans le “texte alternatif” en fait il faut mettre la description de ton article, celle que l’on voit dans google etc .. Mais je sais plus où j’ai vu ça ahah.
    Des bisous !

    • Lucy dit :

      Coucou Lucie ! Merci beaucoup à toi ! Pour le texte alternatif, en fait il faut y ajouter des mots ou des phrases qui pourront « remplacer » l’image au cas où elle ne s’affiche pas. Par exemple si j’insère une photo de la Statue de la Liberté, mon texte alternatif pourrait être « statue de la liberté new york », c’est juste pour permettre aux moteurs de recherches d’identifier à quoi correspond la photo 🙂 Moi je mets généralement les mêmes mots clés que le titre car c’est assez parlant je trouve. 🙂

  3. Hello ! Merci beaucoup pour cet article qui m’a appris vraiment plein de choses. J’étais presque sure qu’il fallait payer pour toutes les choses dont tu as parlé, donc je suis ravie de savoir que je vais pouvoir modifier quelques choses sur mon blog, pour augmenter ma visibilité , sans avoir à payer ! Bonne soirée 🙂

    • Lucy dit :

      Coucou ! Ravie d’avoir pu te renseigner ! Rien de tout ça n’est payant. Tu peux passer à la version Premium Yoast SEO mais personnellement je trouve que les fonctionnalités gratuites sont déjà top ! Le référencement il suffit de comprendre comment ça fonctionne et ensuite ça fonctionne bien et sur le long terme. Évidemment il existe également le référencement payant mais pour moi il faut l’utiliser de façon ponctuelle et surtout c’est plus utile pour les entreprises qui vendent des produits plutôt que pour des blogs ou de la vente de services 🙂

  4. Virginie.MJ dit :

    Merci pour cet article que je vais prendre le temps de relire et re re lire je pense 🙂

    • Lucy dit :

      C’est exactement ce que je conseille de faire aux personnes qui le lisent une fois et me disent « j’ai rien compris » haha! Bonne re-re lecture

  5. L' Audacieuse dit :

    Coucou Lucy 🙂 J’ai bien lu ton article mais malheureusement Yoast SEO n’est pas disponible pour blogger, comme les 3/4 des plugins. Aurais-tu des astuces ? 🙂

    • Lucy dit :

      Hello ! Malheureusement je n’ai jamais travaillé sur Blogger donc je ne pourrais pas te dire… Je sais que Marlène du blog NoTuxedo donne quelques conseils concernant Blogger, peut-être que tu pourras trouver ton bonheur là bas 🙂

  6. eloisepraud dit :

    Bonjour Lucy,

    Ton article est très complet et bien rédigé, pourtant tu oublies une notion clé dans le référencement. Le plus important est de choisir le mot-clé ou les mots-clés que tu souhaites cibler. En effet, tu cherches à être référencée sur des termes particuliers, pour toi : “freelance”, “Community Manager”, “Réseaux sociaux” par exemple.

    Pour ça tu peux t’appuyer sur le site Yooda Insight, qui a une partie gratuite. Il faut choisir ton mot-clé en fonction du nombre de recherches et de résultats. Le mieux beaucoup de recherches et peu de résultats, car moins de concurrence sur ce mot-clé. Même si tu travails bien ton référencement sur un mot, mais que le mot ciblé a trop de concurrence sur les moteurs de recherche tu ne vas pas sortir du lot. Il est vraiment essentiel de faire une recherche sur les mots-clés que tu veux cibler.

    Pour choisir tes mots-clés, il existe deux possibilités les mots-clés courts et génériques dit “court traine” (ex: chaussure) et les mots plus longs et plus ciblés, appelés “longue traine” (ex: chaussure de sport nike pour femme).

    Dans ton secteur d’activité le terme “community manager” à 22 200 recherches sur google et … 4 milliards de résultats ! Donc ce n’est pas intéressant pour toi. Mais si tu cible “community manager freelance” il y a 880 recherches, 100 millions de résultats, c’est encore beaucoup mais mieux. Maintenant si tu cibles “community manager freelance angers”, le résultat doit être encore plus intéressant (je n’ai pas les chiffres car on arrive à la version payante de Yooda).

    Le SEO est passionnant et chaque petit détail compte et tu l’as bien compris. J’espère que je t’aurais aidée dans ta découverte du SEO.

    Belle journée à toi,
    Eloïse PRAUD

    • Lucy dit :

      Bonjour Éloïse ! Merci infiniment pour ton commentaire très constructif et passionnant ! Je suis entrain de suivre une formation sur le référencement justement, qui m’apprend beaucoup. Je ne suis pas une experte sur le sujet mais j’apprends à mon rythme et essaie de transmettre les petites choses que je sais faire.

      Merci encore à toi, je vais me pencher sur la question de la longue traine!

      À bientôt !

  7. Myr dit :

    Hello !
    Merci pour ton article.
    Ça fait plusieurs semaines que je me renseigne pour créer mon blog et tu viens de régler pas mal de mes incompréhensions.
    Belle continuation.
    A bientôt.
    Claire.

Commentaires

Facebook Copy-color Created with Sketch.

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les 3 clés du succès des Community Managers freelance

.

Formation gratuite de 3 jours

Jour 1 : Adopter un positionnement assumé et aligné pour toucher votre client idéal en plein coeur

Jour 2 : Concevoir l'offre irrésistible que votre client idéal a envie d'acheter (sans mettre à mal votre rentabilité !)

Jour 3 : Transformer vos prospects en clients et afficher complet toute l’année !

1 VIDÉO PAR JOUR PENDANT 3 JOURS

Les 3 clés du succès des Community Managers freelance

FORMATION GRATUITE - 1 VIDÉO PAR JOUR