Hello et bienvenue !

Je suis Lucie, j'accompagne les Content Manager en devenir, débutants et confirmés a lancer leur entreprise, trouver des clients et s'épanouir professionellement.

RETOURNER SUR LE BLOG

Rechercher

FORMATION GRATUITE

5 jours pour réussir sa reconversion et devenir une Content Manager freelance épanouie

Dans la tête d’un client, le contenu payant est forcément mieux que le contenu gratuit. La valeur pécuniaire donne immédiatement plus de valeur à votre contenu à ses yeux. Mais créer du contenu gratuit est également très important, notamment si vous avez décidé de mettre en place une stratégie de contenu pour trouver de nouveaux clients. 🌟

 

Il est donc tout à fait normal de se poser la question de savoir quelle est la limite entre le contenu gratuit et le contenu payant ? Il existe une méthode qui permet de faire la différence, mais n’oublions pas que cela reste de la théorie et qu’en pratique, la limite est bien moins nette. Voyons comment savoir où poser la limite entre le contenu gratuit et le contenu payant.

 

Contenu gratuit et contenu payant : De quoi s’agit-il ?

Pour répondre à la question Quelle est la limite entre le contenu gratuit et le contenu payant ?, il faut tout d’abord savoir exactement ce dont on parle.

Le contenu gratuit est le contenu que vous créez et diffusez gratuitement. Il peut s’agir de publications sur les réseaux sociaux, d’articles de blog, d’épisodes de podcast, etc. 

Il n’y a donc pas d’échange monétaire. 💸

Toutefois, il peut y avoir un échange de données. Ce sera par exemple le cas, lorsqu’une personne doit renseigner son adresse mail pour pouvoir s’inscrire à votre newsletter ou recevoir un ebook gratuit. 🎁

Au contraire, le contenu payant correspond à vos offres de produits ou de services. Le plus souvent, il s’agit de formation en ligne ou de coaching.

La méthode WWH pour définir la limite entre le contenu gratuit et le contenu payant

La méthode WWH, pour What, Why et How, permet de définir une limite théorique entre ce que vous pouvez proposer à titre gratuit, et ce qui relève du contenu payant.

Pour cela, elle associe une question à un type de contenu :

  • What ? c’est-à-dire le quoi correspond à du contenu gratuit ;
  • Why ? qui correspond au pourquoi peut être partagé gratuitement ;
  • How ? soit le comment est à associer à un contenu payant.

Si la différence n’est pas encore tout à fait claire pour vous, voici un exemple qui illustre plutôt bien cette méthode. 

Qu’est-ce que les réels et pourquoi vous devriez miser dessus en 2021 ? est un contenu gratuit qui va donner envie d’en savoir davantage. Ce ou ces contenus vont s’attacher à définir les réels et leurs impacts positifs sur votre communication et votre entreprise. Ils vont insister sur leur importance et venir créer un sentiment de besoin.

Comment utiliser les réels pour augmenter sa visibilité sur Instagram ? est au contraire un contenu payant qui dévoile la méthode complète pour mettre en pratique le quoi en question et obtenir les avantages exposés.

Mon avis sur la méthode WWH

La méthode WWH est une méthode qui peut être utile, mais elle reste imparfaite.

En effet, un post sur Instagram ne délivrera jamais la même valeur qu’une formation en ligne de 15 modules sur un sujet précis. Le contenu gratuit ne sera jamais à la hauteur de votre contenu payant, c’est impossible. 

Le contenu gratuit représente un seul morceau de votre savoir-faire. Il a vocation à donner un avant-goût de votre vision et de votre pédagogie. Il vise principalement à informer et à éduquer. 

Pour passer à l’acte d’achat, votre audience a besoin d’avoir confiance. Pour cela, vous allez partager du contenu gratuit pour créer une véritable relation. Ce n’est qu’ensuite que vous pourrez montrer la valeur de vos offres.

Le contenu gratuit a donc un gros impact sur la manière dont les gens vous perçoivent. Il doit être de qualité et inspirer confiance. 😌 Et dites-vous bien qu’il est quasiment impossible de trop donner dans votre contenu gratuit.

Pourquoi ? Parce vos offres font appel à votre savoir-faire, à votre capacité à vous adapter à votre client et à lui donner une méthode, une personnalisation selon ses besoins et/ou ses objectifs.

C’est d’ailleurs ce qui explique que dans la tête du consommateur, le contenu payant est toujours mieux. Il sait qu’il aura accès une méthodologie complète qui va guider son passage à l’action notamment grâce au suivi mis en place.

Pour conclure sur la limite entre le contenu gratuit et le contenu payant, je dirai qu’il faut trouver le compromis entre ce que vous pensez être juste d’être délivré gratuitement, et ce qui fait partie de vos offres payantes.

Il n’y a pas de règle universelle, ni de règle absolue en la matière. Vous êtes libre de définir votre propre limite.

Tout ce qui compte, c’est que vous soyez aligné avec ce que vous faites et pourquoi vous le faites.

 

 

Épingle cet article sur Pinterest 📌

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 jours pour réussir sa reconversion et devenir une Content Manager freelance épanouie

FORMATION GRATUITE